De Poncins Léon - Réponse au Times à propos de l'église et de la question juive


Auteur : De Poncins Léon
Ouvrage : Réponse au Times à propos de l'église et de la question juive
Année : 1967

Lien de téléchargement : De_Poncins_Leon_-_Reponse_au_Times_a_propos_de_l_eglise_et_de_la_question_juive.zip

UN ARTICLE DU TIMES, 26 OCTOBRE 1967. Sur ce, le Times du 26 octobre dernier m’attaquait violemment dans son édition littéraire hebdomadaire. Voici la traduction des principaux passages de cet article (article anonyme comme il est fréquent dans ce journal). Le Times signale d’abord en quelques lignes la traduction anglaise du livre du Cardinal Bea sur le même sujet, puis il continue : "Le Cardinal Bea est allemand et comme tel il écrit lourdement mais, à travers le fouillis des références bibliques, transparaît la sincérité brûlante de la foi du Cardinal. L’assertion fondamentale de son livre est que le Christ est mort pour tous les hommes, et que c’est par conséquent le devoir des chrétiens d’aimer tous les hommes. "Le Vicomte de Poncins (qui prend grand soin de ne pas affirmer en son nom propre) cite des textes tendant à prouver que le nom du Cardinal est en réalité Beja (ou Béhar), nom courant chez les juifs sephardites, qu’il s’est rendu coupable de simonie en acceptant de l’argent pour défendre la cause juive au Concile et que tout a été arrangé au cours d’une réunion secrète qui a eu lieu entre lui et les chefs de l’organisation Bnaï-Brith à New York. On ne voit pas pourquoi un prêtre chrétien aurait besoin de recevoir les directives secrètes d’une organisation juive pour découvrir que c’est le devoir d’un chrétien d’aimer son prochain. Selon les principes du Cardinal, il est tout à fait secondaire que les juifs soient bons ou mauvais, gentils ou méchants, c’est son devoir de les aimer parce que ce sont des hommes. Si par chance le Vicomte de Poncins lisait le livre du Cardinal Bea peut-être se sentirait-il honteux de lui-même. Le Vicomte se donne beaucoup de mal, pour montrer que d’autres personnes en dehors des juifs sont mortes dans les camps de concentration (ce que personne n’a jamais nié) et que le nombre des juifs qui sont morts n’a pas été de six millions mais de un million deux cent mille... "Son livre est l’un des plus antipathiques qui ait jamais été écrit. La technique de ceux qui dénoncent des conspirations mondiales est bien connue : peu importent les conspirateurs désignés à la vindicte publique : communistes, jésuites, banquiers, francs-maçons, juifs, ou qui vous voudrez. La technique consiste à mettre la main sur quelqu’auteur au cerveau déséquilibré (some crackspot author) puis d’extraire de ses oeuvres quelques phrases absurdes et de les monter en épingle comme représentant la croyance ou l’ambition universelle de tous les membres de ce groupe. "C’est exactement le traitement que le Vicomte de Poncins applique aux Juifs. Il a trouvé deux ou trois auteurs juifs qui, apparemment, se sont compromis jusqu’à croire que la race humaine tout entière serait soumise aux Juifs. Les citations sont peut-être authentiques, et puis après ? Tout le monde sait qu’il y a de vastes différences de croyances parmi les Juifs ; depuis les purs orthodoxes, qui répudient Israël en tant qu’État laïc, jusqu’aux Juifs totalement incroyants dont la seule ambition est d’abandonner leur judaïcité. Entre eux, il y a toutes les nuances qui vont des libéraux aux conservateurs. "Parmi les Juifs comme parmi les autres peuples, on trouve un certain nombre d’hommes, dont le cerveau déséquilibré bat sauvagement la campagne (Among Jew as among other people is to be found a sprinkling of wild men and crackpots). Il n’y a pas la moindre raison de croire qu’ils parlent au nom de la communauté juive tout entière". Le Times étant l’un des plus anciens, des plus vénérables et peut-être le plus célèbre de tous les journaux du monde entier, un pareil article venant après ceux du Monde, du Figaro et de l’Osservatore Romano della Domenica mérite considération. Passons sur les aménités dont me gratifie le Times et arrivons au fait. L’auteur anonyme de l’article soulève deux points qui présentent un intérêt vital : 1. La validité des auteurs juifs sur lesquels repo se mon étude. 2. L’affaire du Cardinal Bea. Le Times commence par nous rappeler que c’est le devoir d’un chrétien d’aimer son prochain et peu importe que les Juifs soient bons ou mauvais, c’est son devoir de les aimer parce que ce sont des hommes. Mais cet argument, parfaitement valable, est tout à fait à côté de la question. Si le problème des rapports entre juifs et chrétiens avait été mis à Rome sur le plan de l’amour et de la charité, il n’y aurait pas eu tant de difficulté pour arriver à un accord. Il faut, nous dit-on dans le 8è point des articles de Seelisberg, "éviter de rapporter les malédictions scripturaires et le cri d’une foule excitée : "Que son sang retombe sur nous et nos enfants" sans rappeler que ce cri ne saurait prévaloir contre la prière infiniment plus puissante de Jésus : "Père pardonnez-leur car ils ne savent pas ce qu’ils font". Sur cette base, il y avait effectivement une possibilité d’accord parfaitement valable2. Mais ce n’est pas du tout ainsi que le problème a été posé à Rome. Ce sont les Juifs qui ont insisté avec une ténacité farouche pour que la question juive fasse l’objet des discussions du Concile et ils ont obtenu gain de cause car primitivement elle n’était pas inscrite au programme de Rome. Ce point acquis, les Juifs ont choisi leur terrain de combat et défini à l’avance leur ligne d’attaque. Celle-ci a été clairement exposée par Jules Isaac tout au long de deux volumineux ouvrages, Jésus et Israël puis Genèse de l’Antisémitisme. Par ses livres, par ses conférences par ses innombrables démarches auprès de deux papes et des autorités vaticanes, Jules Isaac s’est comporté jusqu’à sa mort en porte-parole officiel des grandes organisations juives mondiales et en leader de la cause juive auprès du Vatican. ...

1846 reads

Books

You might also like

De Montréal Bernard - Preparatory communication Volume 2

Author : De Montréal Bernard Title : Preparatory communication Volume 1 Transcriptions No 21 to 40...

Continue reading

De Montréal Bernard - Preparatory communication Volume 1

Author : De Montréal Bernard Title : Preparatory communication Volume 1 Transcriptions No 1 to 20...

Continue reading

Porter Carlos Whitlock - Requiem for Rhodesia

Author : Porter Carlos Whitlock Title : Requiem for Rhodesia Year : 2015 Link download :...

Continue reading



Donate


Balder Ex-Libris
Review of books rare and missing


Balder Ex-Libris