Rassinier Paul - Extraits de sa contribution au journal communiste indépendant Le Travailleur


Auteur : Rassinier Paul
Ouvrage : Extraits de sa contribution au journal communiste indépendant Le Travailleur, précédé d’un article de L’Humanité relatant son exclusion du PCF
Année : 1932

Lien de téléchargement : Rassinier_Paul_-_Extraits_de_sa_contribution_au_journal_communiste_independant_Le_Travailleur.zip

Henri Jacob et Paul Rassinier chassés du Parti Dans la période actuelle de guerre et d'attaques forcenées contre les conditions de vie de la classe ouvrière, la bourgeoisie multiplie ses efforts pour tenter d'affaiblir l'action de notre Parti, seul, dressé dans une lutte à mort contre le régime capitaliste. Suivant sa vieille méthode elle combine ses violences les pus brutales (attaques de la police et des gardes mobiles contre les ouvriers) avec les méthodes de corruption les plus viles qui sont un des moyens capitaux de gouvernement de l'équipe Tardieu-Laval. L'un des points où ses attaques sont les plus violentes est la région de Belfort : parce que cette région est un des points vitaux de l'impérialisme français avec les grosses usines de l'Alsthom à Belfort, de Peugeot dans le Doubs, du textile, etc. : parce qu'aussi le camp retranché de Belfort est un des bastions militaires de l'impérialisme français dans la menace contre le prolétariat allemand. L'un des membres du bureau régional de notre Parti, Henri Jacob, faisant passer ses appétits personnels insatiables avant les intérêts de la classe ouvrière, vient de passer dans le camp de l'ennemi de classe. Certes, cet individu avait depuis quelques années donné au Parti des exemples d'hésitations graves dans l'application de la ligne du Comité central et de l'Internationale. C'est ainsi qu'après avoir combattu violemment, en 1928, notre tactique classe contre classe, alors qu'il était membre du Comité central et secrétaire de la région Nord, Jacob, en 1929, se rendit lui-même à Saint-Amand (Nord), entre les deux tours de scrutin, pour y faire désister nos candidats en faveur des candidats socialistes. Il frisait déjà la trahison. A la suite de cette attitude, il fut relevé par les ouvriers communistes du Nord de son poste de secrétaire régional et fut écarté au congrès de Saint-Denis du Comité central du Parti. Militant ensuite dans la région de Belfort, non seulement il ne corrigea pas ses erreurs extrêmement graves, mais encore il donna récemment une nouvelle preuve de ses velléités de trahison. Sous prétexte de mener campagne pour arracher notre camarade Lucien Carré, secrétaire des Jeunesses communistes de Belfort, du bagne de Méchéria, il n'hésita pas à s'acoquiner non seulement avec les chefs locaux du parti socialiste et des syndicats confédérés, mais encore avec les tortionnaires de la Ligue des Droits de l'Homme et du parti radical, c'est-à-dire les gens qui organisèrent sous l'égide de Painlevé et de Sarraut la chasse aux courageux jeunes prolétaires restés communistes à l'armée. Henri Jacob, en fraternisant avec les bourreaux de notre camarade, ne visait qu'à diminuer l'ampleur de la protestation ouvrière et à satisfaire ses vils instincts de jouisseur. Et c'est Lucien Carré luimême qui, du bagne de Méchéria, dans une lettre cinglante, souffleta durement l'immonde individu. Sur la base de cette attitude, le Comité central, conformément aux statuts mêmes de notre Internationale, décida comme première mesure que Jacob ne pourrait pas être candidat. Présent au récent congrès du Parti, malgré que son attitude y ait été durement critiquée et unanimement condamnée, il n'osa pas prendre la parole. Présent ensuite au C.C.N. de la C.G.T.U., il déclara que, de retour à Belfort, il allait se consacrer à « assurer l'existence de sa famille ». Enfin, au cours d'une réunion du rayon de Belfort, Jacob prétendit maintenir sa candidature contre la décision du bureau politique et contre la décision du bureau régional unanime à deux voix près, la sienne et celle de Rassinier. Il osa affirmer qu'il mènerait campagne avec ses « économies ». La mort de notre camarade Doron, membre du Comité central, secrétaire de la région Lyonnaise, indique nettement que la situation d'un membre responsable appointé du Parti, non seulement ne lui permet pas de faire des économies, mais encore l'oblige à une vie d'un niveau inférieur à celui d'un ouvrier qualifié. ...

1471 reads

Books

You might also like

Pennick Nigel - The celtic cross

Author : Pennick Nigel Title : The celtic cross An illustrated history and celebration Year : 1997...

Continue reading

Pennick Nigel - Witchcraft and secret societies of rural England

Author : Pennick Nigel Title : Witchcraft and secret societies of rural England The magic of...

Continue reading

Pennick Nigel - Sacred geometry

Author : Pennick Nigel Title : Sacred geometry Symbolism and purpose in religious structures Year :...

Continue reading



Donate


Balder Ex-Libris
Review of books rare and missing


Balder Ex-Libris