Savitri Devi - Shinto La voie des Dieux


Auteur : Srimati Savitri Dëvi Mukherji (Maximine Portaz, Maximiani Portas)
Ouvrage : Shinto La voie des Dieux
Année : 1979

Lien de téléchargement : Savitri_Devi_-_Shinto_La_voie_des_Dieux.zip

Selon la tradition japonaise multi-millénaire, dans les temps très anciens il y avait alors un océan immense (ironiquement destiné à être appelé l’Océan « Pacifique »), qui semblait infini : d’une extrémité à l’autre de l’horizon, on pouvait voir seulement l’eau et le ciel ! Au-dessus de cette immense masse d’eau il n’y avait qu’un « pont » lumineux et étroit. Les dieux avaient l’habitude de venir sur ce pont pour observer et admirer la beauté et l’immensité de cet océan. L’un de ces dieux, Izana-Gi, fatigué d’observer l’océan d’en haut, abaissa sa lance vers l’eau et l’agita légèrement. En relevant la lance il remarqua qu’un peu de boue, restée à la pointe de la lance, retombait dans l’eau. C’est ainsi que la première « île » apparut sur terre. Après cela, Izana-Gi construisit une échelle et se pencha depuis le « pont céleste » jusqu’au sol. Il continua en construisant une petite maison ronde pour lui-même et son épouse, Izana-Mi, où ils commencèrent à se rencontrer. Bientôt Izana-Mi eut plusieurs enfants, qui malheureusement se révélèrent être une déception. Ils étaient tous différents les uns des autres et paraissaient faibles, indignes d’un couple divin. Une assemblée générale des dieux fut réunie pour examiner le problème et pour trouver la cause d’un tel échec. Les dieux demandèrent au couple : « Quand vous étiez ensemble, qui commença à parler le premier ? ». Izana-Mi répondit immédiatement : « Moi, évidemment ». L’un des dieux remarqua : « C’est une grave violation de la règle réglant les Rites ! Une femme ne doit jamais parler la première, car c’est l’un des devoirs et des privilèges de l’homme. Pas étonnant que vos enfants ne soient pas ce qu’ils devaient être ». Le couple suivit à la lettre le conseil des dieux, et bientôt leurs enfants s’améliorèrent, devenant beaux et forts, dignes héritiers de leur lignage divin. Izana-Mi ne donna pas seulement naissance à des enfants, mais devint aussi la mère de quatre mille îles, grandes et petites, qui formèrent finalement le Japon. Les autres pays du monde émergèrent lentement des eaux par un processus géologique et naturel, qui prit des siècles à se réaliser. C’est pourquoi, à la différence des autres pays, le Japon est une terre « divine » : il est la création d’une déesse ! Tout se passa bien jusqu’au jour où Izana-Mi donna naissance au dieu du feu. A cause de la nature même de ce dieu, la déesse mourut d’une mort pénible lorsqu’il naquit. Son corps fut envoyé dans le monde d’en bas, la résidence des morts. Son époux, Izana-Gi, descendit dans ces régions profondes pour réclamer le corps de sa femme aux Seigneurs de ces régions. Dès qu’il arriva, il reçut l’ordre d’attendre devant la porte derrière laquelle se trouvait le corps de la déesse. ...

1426 reads

Books

You might also like

Bortoft Henri - Taking appearance seriously

Author : Bortoft Henri Title : Taking appearance seriously The dynamic way of seeing in Goethe and...

Continue reading

Steiner Rudolf - The Karma of untruthfulness Volume 1

Author : Steiner Rudolf Title : The Karma of untruthfulness Volume 1 Secret societies, the media,...

Continue reading

Perier Ralph - Christianity A religion for sheep

Author : Perier Ralph Title : Christianity A religion for sheep Year : 1980 Link download :...

Continue reading



Donate


Balder Ex-Libris
Review of books rare and missing


Balder Ex-Libris