Gohier Urbain - La Sociale


Auteur : Gohier Urbain (Degoulet Urbain - Blümchen Isaac)
Ouvrage : Gardons la France aux Français
Année : 1914

Lien de téléchargement : Gohier_Urbain_-_La_Sociale.zip

Ceci n'est pas un livre de discussion doctrinale, mais un répertoire, un arsenal de documents exacts et d'arguments topiques pour la campagne électorale. Il ne s'agit pas du socialisme et des socialistes en général. La conception du socialisme et la définition d'un socialiste varient à l'infini. Nous voyons, au Parlement et dans la foule, des socialistes chrétiens, des radicaux socialistes, des socialistes « indépendants », des rêveurs, des humanitaristes, des utopistes de tout acabit. Toutes les questions qui touchent à la politique, à l'économie politique, à l'enseignement, à la morale, sont aujourd'hui des questions « sociales » ; toutes les lois sont « sociales » ; tout le monde est socialiste à sa manière et pratique une certaine sorte de socialisme. Il s'agit de la bande qui s'intitule Parti socialiste et qui se donne comme la « section française de l'Internationale ouvrière. » (S. F. l. O.). Celte bande a pour chef M. Jaurès, et pour instrument, l'humanité. Appuyée sur l'Allemagne et sur les Juifs qui sont les fourriers de l'invasion allemande, elle usurpe dans la vie française une place d'où les bons citoyens doivent la débusquer. Les élections offrent la seule occasion favorable : pendant deux mois tous les quatre ans, les Français prêtent l'oreille aux avis salutaires; hors de cette courte période, ils ne veulent plus entendre parler de la politique et des politiciens. Mais dans les polémiques de sous-préfecture, les candidats et les journaux ne disent pas ce qu'il faut dire; ils sont mal informés ; ils ignorent les coulisses du Parlement, de la presse parisienne, des états-majors politiciens ; ils discutent de personnages et de faits sans intérêt. Spécialement lorsqu'ils ont à combattre les gens de la bande Jaurès, ils se laissent « bluffer » par ces charlatans experts; ils ne savent comment réfuter les affirmations les plus impudentes ou les dénégations les plus effrontées. Ils attaqueront le « socialiste » local, le citoyen Dupont ou Durand, personnage falot, mais ne ruineront pas le prestige du Parti, des Pontifes, de l'Idée, avec majuscules. Or, c'est à la tête qu'il faut frapper. Peu importe que le « socialiste » local soit un imbécile ou un vaurien; peu importe que les affiliés locaux de la bande Jaurès aient commis telle sottise ou telle canaillerie. Ce qu'il faut crier, démontrer, prouver, c'est que les meneurs de la troupe sont des scélérats— capables et coupables des pires crimes de droit commun, — et des traîtres. Même dans la presse parisienne, sous prétexte que M.Jaurès peut devenir ministre, c'est-à-dire disposer des Fonds secrets, des croix et des places on affecte d'ignorer sa responsabilité dans les crimes de sa bande. C'est une bêtise et une lâcheté. A la séance du 26 mars 1909, dans une imprudente interruption, M. Jaurès a revendiqué lui-même la responsabilité de tout ce qui se publie, se machine et s'exécute sous sa direction. ...

1336 reads

Books

You might also like

Epsteins Jeffrey - Little black book

Author : Epsteins Jeffrey Title : Little black book Year : 2019 Link download :...

Continue reading

Marrs Texe - Voices from the dead

Author : Marrs Texe Title : Voices from the dead The dark rituals and hidden worship of the masonic...

Continue reading

Marrs Texe - Mysterious monuments

Author : Marrs Texe Title : Mysterious monuments Year : 2008 Link download :...

Continue reading



Donate


Balder Ex-Libris
Review of books rare and missing


Balder Ex-Libris