Bellamy Félix-Charles-Marie - Avalon


Auteur : Bellamy Félix-Charles-Marie
Ouvrage : Avalon, l'île des fées
Année : *

Lien de téléchargement : Bellamy_Felix-Charles-Marie_-_Avalon.zip

Les Dames Fées, comme on disait avec grand respect, ou bien encore les bonnes dames (Jean d’Arras), au temps de leur mission sur la terre, aux temps où elles favorisaient de leur présence les pays hospitaliers des races celtiques, les Fées ne résidaient pas partout indifféremment ; encore leur fallait-il des sites conformes à leurs goûts. Le roman de Brun de la Montagne nous indiquera plus loin les Lieux-Fées, comme on disait, les plus en renom. L’un des plus accrédités était en Bréchéliant, aux alentours de notre fontaine de Bérenton. Ce n’était pas sans quelque terreur que les croyants abordaient ce sanctuaire. Hélas ! il n’est que trop aisé maintenant d’arriver à Bérenton et au Val des Fées ; ce qu’on appelle la civilisation s’y installe par degrés pour détériorer et pervertir la nature ; car tout bien vient de Dieu, et tout mal vient de l’homme, a dit quelque part Henri Heine. Mais, si ce n’est les Fées elles-mêmes qui savent tout, qui pourra jamais nous apprendre, et qui a jamais su dans quel recoin des mers se cachait l’île mystérieuse d’Avalon, cette île où revivent les morts 1, cette demeure enchantée d’un innombrable essaim de Fées ; la terre embaumée aux pommiers toujours fleuris 2, l’île Fortunée, le royaume des Fées, où préside l’habile Morgen ? C’est là que règne le roi Artur, devenu le roi des Fées, depuis que, blessé à Camblan, elles l’ont enlevé au monde matériel et visible. En cet asile favorisé d’où sont exclus les regrets et les noirs soucis, où l’on ne connaît que la joie et le bonheur, où l’on se repose dans le calme d’une inaltérable félicité, quelques privilégiés seuls parmi les humains : Ogier le Danois, Renoart, Obéron, Malambrun, qui fut un Luyton des mers 3, ont mérité d’être conduits par les Fées elles-mêmes, et s’ils ont été restitués ensuite à la terre des hommes et à leur condition première, ils n’ont pu que dépeindre une image terne et voilée de leur bonheur ; mais la route, ils n’ont pu l’enseigner. Le naufragé que le flot y jette presque mourant est ramené à la vie par le soin des nymphes médicinatrices. ...

751 reads


You might also like

Greene Liz - Saturn

Author : Greene Liz Title : Saturn A new look at an old devil Year : 1976 Link download :...

Continue reading

Engel Randy - The rite of sodomy

Author : Engel Randy Title : The rite of sodomy Homosexuality and the Roman Catholic Church Year :...

Continue reading

Why are jews leading the Alt-Right and White Nationalist movements ?

Author : Christians for truth Title : Why are jews leading the Alt-Right and White Nationalist...

Continue reading



Donate


Balder Ex-Libris
Review of books rare and missing


Balder Ex-Libris