Berclaz René-Louis - Le shabbat-goy et les idiots utiles


Auteur : Berclaz René-Louis
Ouvrage : Le shabbat-goy et les idiots utiles
Année : 2018

Lien de téléchargement : Berclaz_Rene-Louis_-_Le_shabbat-goy_et_les_idiots_utiles.zip

Rigoureusement sélectionné pour sa stupéfiante dextérité mentale et manuelle, le shabbat-goy vide les pots de chambre et sert la soupe presque simultanément le samedi dans la demeure du maître juif ; il joue par conséquent un rôle d’une extrême importance puisqu’il permet au Juif de respecter scrupuleusement les commandements de Yahvé le jour du shabbat en le libérant des fastidieuses contraintes de la vie domestique. Ce méritoire dévouement permet au Juif pieux d’atteindre l’état de transcendance nécessaire pour parvenir aux plus hauts degrés de l’art de la choutzpah et de la science de l’enfumage grâce à quoi il pourra surpasser les prodiges des plus grands fakirs en transformant les enfants du Bon Dieu en canards sauvages. Le shabbat-goy peut employer à sa guise les autres jours de la semaine pour arrondir ses fins de mois : il sera alors dirigeant d’une entreprise multinationale ou banquier international, haut fonctionnaire ou magistrat, prélat ou barbouze, ministre ou député, homme de lettres ou homme de main, amuseur à la télévision ou aboyeur à la radio, voire même président de la République ou conseiller fédéral… Consécration suprême, un certain shabbat-goy colle si bien à ce profil qu’un ancien président du Conseil italien l’avait ironiquement qualifié de « kapo » dans l’hémicycle de Strasbourg, précisant qu’il serait parfait pour jouer ce rôle dans un film sur Auschwitz. Tout le monde aura reconnu Martin Schultz, ancien président du Parlement européen et ancien président du Parti socialdémocrate d’Allemagne (SPD). L’eurocrate avait en effet déclaré dans un entretien accordé à Avraham Burg, ancien président de l’Organisation sioniste mondiale, et publié dans le quotidien Haaretz du 14 février 2016 : « Pour moi, la nouvelle Allemagne n’existe que pour assurer l’existence de l’Etat d’Israël et du peuple juif. » Alors que le shabbat-goy se tient plutôt du côté du manche, l’idiot utile se complaît quant à lui dans la contemplation béate des éléphants roses, une aventure qui se termine le plus souvent à ses dépens. On attribue à Lénine la paternité de cette expression qui désignait alors les porteurs de valise de la Révolution judéo-bolchevique. L’exemple le plus emblématique d’idiot utile est certainement celui de Fritz Platten (1883-1942), que Lénine avait rencontré lors de ses séjours en Suisse. C’est depuis là que le chef bolchevique avait pu fomenter en toute quiétude la révolution la plus meurtrière de l’Histoire. La police fédérale avait reçu des consignes pour regarder ailleurs… Membre fondateur du Parti communiste suisse, Fritz Platten avait commencé sa carrière d’agitateur professionnel en se rendant à Riga pour participer à la Révolution russe de 1906. Après avoir organisé depuis la Suisse le retour de Lénine en Russie dans le fameux wagon plombé (avril 1917), Fritz Platten devint en quelque sorte l’homme de confiance de Lénine à cause de son dévouement aveugle. En effet, il sauva la vie de Vladimir Illitch en faisant de son corps un bouclier lorsque celui-ci fut victime d’un attentat à Petrograd en janvier 1918. Fritz Platten reçut le projectile à sa place en se jetant devant lui. Délicate attention, Lénine lui offrit en guise de remerciement un magnifique pistolet Mauser, du même modèle que celui qui allait servir à tuer le tsar et sa famille quelques mois plus tard… Au terme de la Première guerre mondiale, Fritz Platten reçut une mission vraiment impossible consistant à déclencher la Révolution bolchevique en Suisse : il devait y organiser une grève générale qui coïnciderait avec la fin des hostilités (novembre 1918) et le début des troubles en Allemagne. Ce plan aurait dû aboutir à imposer un régime bolchévique dans une grande partie de l’Europe. Comme on pouvait s’en douter, les quelques troubles furent rapidement réprimés par l’armée suisse qui était encore partiellement mobilisée. Quelques mois plus tard, alors que la Bavière était plongée dans le chaos suite au putsch communiste d’avril 1919 qui imposa une République soviétique aux Bavarois, ainsi placés sous la férule des juifs Eisner et Léviné. Ces agitateurs, qui s’étaient fait les chantres de la paix universelle en prônant la fin des hostilités en Europe, déclarèrent la guerre à la Confédération helvétique pour une sombre histoire de locomotives… La promptitude avec laquelle les corps francs mirent un terme au régime bolchévique en Bavière ne laissèrent pas le temps au Conseil fédéral d’élaborer la réponse qu’il convenait d’apporter à cet inconcevable affront à la neutralité perpétuelle et inviolable garantie par les Puissances de la Sainte- Alliance lors du Congrès de Vienne en 1815 ! ...

193 reads

Books

You might also like

Kelley Harrell S. - Runic book of days

Author : Kelley Harrell S. Title : Runic book of days A guide to living the annual cycle of rune...

Continue reading

Jones Prudence - Pennick Nigel - A history of pagan Europe

Authors : Jones Prudence - Pennick Nigel Title : A history of pagan Europe Year : 1995 Link...

Continue reading

Patterson James - Filthy rich

Authors : Patterson James - Connolly John - Malloy Tim Title : Filthy rich A powerful Billionaire,...

Continue reading



Donate


Balder Ex-Libris
Review of books rare and missing


Balder Ex-Libris