Berresford Ellis Peter - L'imposture de « l'astrologie celtique »


Auteur : Berresford Ellis Peter
Ouvrage : L'imposture de « l'astrologie celtique »
Année : 1997

Lien de téléchargement : Berresford_Ellis_Peter_-_L_imposture_de_l_astrologie_celtique.zip

Les fabrications de « zodiaques d’arbres » celtiques, conséquence directe de l’invention d’un « calendrier des arbres » par Robert Graves, sont devenues un obstacle presque insurmontable pour des études sérieuses sur l’astrologie réellement pratiquée dans les sociétés celtiques préchrétiennes. Depuis que Robert Graves, il y a cinquante ans, a publié La déesse blanche (The White Goddess, 1946), ses imitateurs ont bâti une véritable industrie éditoriale qui professe des opinions astrologiques erronées, basées sur des arguments faux. Quelques-uns ont même publié des ouvrages sur ce qu’ils nomment familièrement l’« astrologie celtique », fabriquant ainsi « un système astrologique » sans authenticité. Il n’entre pas dans mes habitudes de critiquer Robert Graves ou ses disciples. Poète et romancier, Graves est tout à fait admirable et son étude des mythes grecs (Greek Myths, 1955) est hautement appréciée. Il y a même beaucoup de choses précieuses dans La déesse blanche. Son travail a consisté en une tentative intéressante d’analyse anthropologique et mythologique ; il aurait pu en résulter, avec une assistance universitaire, un apport intéressant dans la ligne des oeuvres de Joseph Campbell. Cependant, alors qu’il avait besoin de l’avis d’un maître réputé dans les recherches celtiques, et particulièrement dans le domaine de l’Ogham, il a refusé d’y recourir parce qu’il n’admettait pas les rigoureux concepts de cette discipline. « Chacun est un débutant dans le commerce ou le métier d’autrui », c’est un vieux proverbe irlandais que j’ai souvent cité. Graves, qui a étudié les auteurs classiques pendant un an au Collège Saint John d’Oxford 5, aurait dû être le premier à savoir qu’écrire une étude sur la mythologie grecque et son expression linguistique ancienne, sans savoir un mot de grec constituait non seulement une impertinence, mais exposait son auteur à commettre des erreurs de toute sorte. ...

713 reads

Books

You might also like

Jones Prudence - Pennick Nigel - A history of pagan Europe

Authors : Jones Prudence - Pennick Nigel Title : A history of pagan Europe Year : 1995 Link...

Continue reading

Patterson James - Filthy rich

Authors : Patterson James - Connolly John - Malloy Tim Title : Filthy rich A powerful Billionaire,...

Continue reading

Church John Merrick - B'Nai B'Rith

Author : Church John Merrick Title : B'Nai B'Rith Year : 1937 Link download :...

Continue reading



Donate


Balder Ex-Libris
Review of books rare and missing


Balder Ex-Libris