Booth Mark - L'histoire secrete du monde


Auteur : Booth Mark (Black Jonathan)
Ouvrage : L'histoire secrete du monde
Année : 2007

Lien de téléchargement : Booth_Mark_-_L_histoire_secrete_du_monde.zip

Introduction. Vous êtes sur le point de lire l’histoire du monde telle qu’elle a été enseignée depuis la nuit des temps au sein des sociétés secrètes. Aujourd’hui, ces croyances peuvent paraître insensées, mais sachez qu’un très grand nombre d’hommes et de femmes qui ont fait l’histoire les ont adoptées. Les historiens affirment que depuis le début de la civilisation égyptienne jusqu’à la chute de l’Empire romain, dans des villes comme Thèbes, Éleusis ou Éphèse, les temples publics possédaient des enceintes réservées aux prêtres. Les érudits les appelaient les écoles du Mystère. Dans ces écoles, on enseignait à l’élite politique et culturelle des techniques de méditation. Après plusieurs années de préparation, Platon, Eschyle, Alexandre le Grand, César Auguste, Cicéron et d’autres étaient enfin initiés à la philosophie secrète. Les techniques utilisées variaient selon les époques : on y pratiquait la privation sensorielle, les exercices de respiration, la danse sacrée, le théâtre, la prise de drogues hallucinogènes et différentes façons de canaliser l’énergie sexuelle. Ces techniques visaient à provoquer l’altération de la conscience permettant aux initiés de percevoir le monde autrement. Quiconque révélait à un non-initié ce qu’il avait appris dans ces lieux était exécuté. Le philosophe néoplatonicien Jamblique raconta à deux jeunes gens d’Éphèse ce qu’il avait vécu dans ces écoles. Une nuit, excités par ces rumeurs de fantômes et de pratiques magiques et d’une autre réalité, plus intense et plus flamboyante qu’abritaient ces lieux, les deux jeunes inconscients laissèrent leur curiosité avoir raison de leur prudence et, dans l’épaisseur de la nuit, ils se glissèrent de l’autre côté de l’enceinte. Le charivari qui s’ensuivit résonna dans toute la ville et, au petit matin, leurs corps furent retrouvés devant le portail du temple. Dans ces temps-là, l’enseignement des écoles du Mystère était gardé aussi précieusement que les secrets nucléaires le sont de nos jours. Au IIIe siècle, quand la religion chrétienne prit le pouvoir au sein de l’Empire romain, ces temples furent fermés. Pour éviter qu’ils ne prolifèrent, on décréta que ces rituels étaient hérétiques et quiconque continuait à les pratiquer encourait la peine capitale. Mais, comme nous le verrons plus loin, les membres de cette nouvelle élite au pouvoir, y compris les hauts dignitaires de l’Église, commencèrent à former eux-mêmes des sociétés secrètes. En privé, ils continuèrent donc à enseigner ces secrets anciens. Nous allons explorer dans ce livre les nombreuses preuves qui démontrent qu’une philosophie secrète, très ancienne, née dans les écoles du Mystère, a été préservée et développée pendant des siècles à travers des sociétés secrètes comme les Templiers et la Rose-Croix. Le plus souvent, elle était dissimulée au public et, si parfois on l’exposait aux regards, c’était toujours de manière à n’être comprise que des initiés. Pour ne citer qu’un exemple, le frontispice de L’Histoire du monde que Sir Walter Raleigh publia en 1614 est exposé à la tour de Londres. Les milliers de personnes qui passent devant l’œuvre chaque jour ne voient ni la tête de chèvre, ni les autres messages codés, dissimulés dans le dessin. Vous êtes-vous déjà demandé pourquoi il n’existe pas dans la civilisation occidentale l’équivalent des scènes de sexe tantrique sculptées dans les murs de nombreux monuments hindous comme celui du temple de Khajuraho, au centre de l’Inde ? Vous serez surpris d’apprendre que son équivalent, la technique kabbalistique de la karezza, est dissimulé dans la majeure partie de l’art et de la littérature occidentale. Nous verrons aussi comment ces enseignements secrets sur l’histoire du monde ont influencé l’administration Bush et la politique américaine en Europe centrale. Le pape est-il forcément catholique ? Eh bien, pas tout à fait de la façon dont vous pourriez l’entendre… Un matin de 1939, un jeune homme de 21 ans marchait dans la rue quand un camion le renversa. Il plongea dans un coma pendant lequel il eut une expérience mystique qui le transforma à jamais. Quand il revint à lui, il affirma que les techniques que lui avait enseignées son mentor, le maître rosicrucien moderne Mieczyslaw Kotlarczyk, étaient destinées à lui permettre d’accueillir ce type d’événement. Bien qu’il ne s’attendît pas à le vivre de cette manière. À la suite de cette expérience mystique, le jeune homme entra au séminaire, devint l’évêque de Cracovie et plus tard, le pape Jean Paul II. De nos jours, apprendre qu’un des chefs de l’Église catholique a été initié au royaume de l’esprit par les enseignements d’une société secrète n’est peut-être pas aussi déplacé qu’autrefois, car la science est devenue l’agent du contrôle social et a pris le pouvoir sur la religion. Aujourd’hui, c’est la science qui décide ce que nous devons croire et ce qui dépasse les limites de l’acceptable. Pendant l’ère chrétienne, comme dans des temps plus reculés, la mort était la sanction qui attendait quiconque s’intéressait de trop près à la philosophie secrète. Dans notre ère postchrétienne, la philosophie secrète est encore entourée d’appréhension, mais ce qu’on redoute, c’est la « mort sociale », pas la pendaison. Croire aux doctrines fondamentales de cette philosophie, comme le fait que des êtres éthérés peuvent nous parler, ou que le cours de l’histoire est matériellement influencé par des cabales secrètes, est considéré au mieux comme une idiotie, au pire comme un signe de folie. Dans les sociétés secrètes, on forçait les candidats à tomber au fond d’un puits, à se soumettre à une épreuve de l’eau, à se glisser par une toute petite porte afin de rencontrer des animaux anthropomorphes avec lesquels il fallait engager des discussions absurdes… Ça ne vous rappelle rien ? Lewis Carroll est l’un des nombreux auteurs pour enfants, comme les frères Grimm, Antoine de Saint-Exupéry, Clive S. Lewis et les créateurs du Magicien d’Oz et de Mary Poppins, qui croyait à l’histoire et à la philosophie secrètes. En mêlant savamment la compréhension littérale qu’ont les enfants et un joyeux chaos, ces écrivains ont cherché à ébranler la vision matérialiste de la vie et le sens commun. Ils voulaient apprendre aux enfants à penser à l’envers, à regarder le monde la tête en bas et à se libérer des pensées arrêtées et bien établies. ...

1972 reads

Books

You might also like

Greer John Michael - The druid magic handbook

Author : Greer John Michael Title : The druid magic handbook Ritual magic rooted in the living...

Continue reading

Bendersky Joseph William - The jewish threat

Author : Bendersky Joseph William Title : The jewish threat Anti-semitic politics of the U.S. army...

Continue reading

Mahl Thomas E. - Desperate deception

Author : Mahl Thomas E. Title : Desperate Deception British covert operations in the United States,...

Continue reading



Donate


Balder Ex-Libris
Review of books rare and missing


Balder Ex-Libris