Darquier Louis - Le juif


Auteur : Darquier Louis de Pellepoix (Gérard)
Ouvrage : Le juif Ce qu’il est… Ce qu’il veut… Ce qu’il a fait…
Année : 1943

Lien de téléchargement : Darquier_Louis_-_Le_juif.zip

Lorsque cette brochure fut éditée pour la première fois, dans le courant de l’année 1937, son entrée en matière était un peu plus brève. Elle était néanmoins opportune, et c’est pourquoi je la transcris intégralement ci-dessous : « La France va mal. Les Français, pourtant si divisés, sont tous d’accord sur ce point. La France est faible. Elle est mal gouvernée. A part quelques équipes gouvernementales, qui chantent la satisfaction de leur intérêt personnel, comblé au détriment de celui de la collectivité, c’est-à-dire de la Patrie, tout le monde est lésé, diminué et se plaint. Au point de vue général, le bilan est triste. La victoire s’est évanouie, rognée morceau par morceau. La fierté française, le génie français, l’esprit français, sont étouffés, écrasés, pourchassés. La corruption, la trahison même, fleurissent désormais en France comme le bleuet dans nos champs. La position en apparence si brillante, que nous occupions à la signature des traités de Paix, s’est singulièrement ternie. Toutes les petites nations, qui nous devaient le jour ou l’indépendance, nous ont tour à tour quitté et ont rallié l’orbite d’autres grandes nations dont le soleil ne s’est pas éteint. La fortune du pays est épuisée par trois dévaluations en moins de 15 ans, qui ont réduit le franc, et les économies des Français, au dixième de leur valeur. A un point de vue plus particulier, le bilan est aussi triste. Les Ouvriers, qui pensaient avoir recueilli de substantiels avantages, voient avec surprise ceux-ci s’écouler comme un fluide entre leurs mains, et, naïvement, réclament pour en avoir de nouveaux, preuve absolue qu’on s’était moqué d’eux. Les Patrons sont épuisés par ces avantages et ne peuvent en consentir d’autres sans augmenter les prix, ce qui accuse le malaise général, et fait tomber les exportations, d’où augmentation du chômage. La position des professions libérales n’est pas plus intéressante. La gêne nationale touche terriblement les avocats, les littérateurs, les médecins, les dentistes, les ingénieurs. Le petit commerce est dans le marasme ; Quant à l’Art, il est dans la misère. Mais chose curieuse, ces malheurs n’affectent que les Français autochtones, les « indigènes » de notre pays. Il existe, en effet, une « aristocratie » d’un certain genre, qui n’a l’air en rien diminuée par la crise, contrairement à nous. Car, enfin, nous connaissons tous de nombreux Français qui sont appauvris ou ruinés depuis un certain temps, mais tous les Juifs, souvent en France de fraîche date, ont au contraire amélioré leur position. Cherchez autour de vous, vous ferez toujours la même constatation stupéfiante. Jamais ce mot de Drumont n’a été plus vrai : « Les Juifs sont venus pauvres dans un pays riche ; Ils sont aujourd’hui les seuls riches dans un pays pauvre ». Et pourtant, sommes-nous inférieurs à ces Juifs, à l’actif desquels aucune invention n’a jamais pu être relevée, et est-ce leur réelle supériorité qui leur a permis à la fois de nous commander et de prendre nos biens ?... Ou plutôt n’est-ce pas que, par une manœuvre déloyale, les Juifs nous auraient malhonnêtement pressurés et, pour diminuer nos facultés de réaction, auraient réussi à corrompre nos énergies et à amoindrir notre vitalité ?... » Il est nécessaire aujourd’hui, hélas, d’ajouter quelques mots. L’emprise juive a abouti à des résultats encore plus graves que ceux, d’ordre social et économique, précédemment prévus. La nation juive a semblé abandonner son objectif antérieur pour s’attaquer à une activité dont les répercussions devaient être beaucoup plus générales. Portant la guerre du plan français au plan européen et même mondial, les Juifs ont déclenché, comme nous le prévoyions à la fin de cette brochure, le terrible conflit de 1939 qui n’est pas encore éteint. Non contents de dominer le royaume de Saint-Louis, ils ont voulu, conformément à la promesse de l’Ancien Testament, régenter le monde entier. La meilleure façon d’y parvenir consistait évidemment, pour une clique aussi dénuée de sentiments humains que la clique juive, à affaiblir les nations qui commençaient à se dégager de l’empreinte et de l’emprise spirituelle juives, par une guerre qui les opposerait les unes aux autres. Israël pressentait qu’il pourrait alors, comme une nuée de corbeaux sur un champ de bataille jonché de morts, se partager les dépouilles de ceux qui, à l’inverse des Juifs, auraient participé activement au combat. La guerre de 1939 a été, on en verra la preuve plus loin, déclenchée par les Juifs. La seule espérance qui reste aux non-Juifs – et son souffle voit sa puissance s’accroître chaque jour – est que le bloc indépendant de la puissance juive remporte la victoire. Cette victoire peut être d’ordre militaire, mais elle ne saurait être intégrale, complète, décisive, que si les sphères spirituelles qui, jusqu’ici, évoluaient encore dans le plan de contrôle juif, s’en détachaient petit à petit ou soudainement. Cette brochure se propose l’étude du problème juif. Son auteur désirerait que sa lecture conduisit ceux qui l’auront entre les mains à comprendre que le véritable danger qui menace la civilisation n’est pas telle ou telle armée, telle ou telle nation militaire. La menace majeur qui pèse aujourd’hui sur la planète est cette organisation de conquête insidieuse, basée sur l’accaparement économique, sur l’immoralité, la corruption, toutes sortes de choses qui, pour être moins visibles qu’un uniforme, moins bruyantes qu’une artillerie, n’en constituent pas moins un moyen de conquête extrêmement efficace, d’autant plus efficace même que ses effets, très progressifs, ne sont pas facilement perceptibles par les peuples menacés. La conquête brutale suscite toujours des mouvements de réaction qui conduisent tôt ou tard à l’indépendance : C’est ainsi que les Anglais furent finalement chassés de France par Jeanne d’Arc. Aussi bien pouvons-nous considérer, nous Français, comme le plus dangereux pour notre vie nationale, le bloc qui, indépendamment de son potentiel militaire, s’efforce d’étayer sa puissance par une alliance avec la nation juive. Que les Français en prennent de la graine, et commencent enfin, négligeant les petits impedimenta d’une époque évidemment bouleversante, à se pénétrer de ce que leur pire ennemi n°1, est le Juif, et qu’il ne saurait être de résurrection française sans l’élimination totale de cet élément. ...

2818 reads


You might also like

News

Updates are only available to donors. To make a donation please go to this page : Donate You will...

Continue reading

Brenier Flavien - Les juifs et le Talmud

Auteur : Brenier Flavien Ouvrage : Les juifs et le Talmud Morale et principes sociaux des juifs...

Continue reading

Leese Arnold - Sottise du Gentil Les Rothschild

Auteur : Leese Arnold Ouvrage : Sottise du Gentil Les Rothschild En complément : Le Bolchevisme est...

Continue reading

Leese Arnold - Meurtre rituel juif

Auteur : Leese Arnold Ouvrage : Meurtre rituel juif Année : 1938 Lien de téléchargement :...

Continue reading

Leese Arnold - La guerre de survie juive

Auteur : Leese Arnold Ouvrage : La guerre de survie juive Année : 1937 Lien de téléchargement :...

Continue reading

Leese Arnold - Hors des sentiers battus Les deux vies d'un vétérinaire anti-juif

Auteur : Leese Arnold Ouvrage : Hors des sentiers battus Les deux vies d'un vétérinaire anti-juif...

Continue reading

Firestone Reuven - Holy war in judaism

Author : Firestone Reuven Title : Holy war in judaism The fall and rise of a controversial idea...

Continue reading

Edgell William - Does the Earth rotate ? No !

Author : Edgell William (Edgell William) Title : Does the Earth rotate ? No ! Year : 1927 Link...

Continue reading

Cook Frederick Henry - The terrestrial plane

Author : Cook Frederick Henry Title : The terrestrial plane Year : 1908 Link download :...

Continue reading




Balder Ex-Libris
Review of books rare and missing


Balder Ex-Libris