Flammarion Camille - La précession des équinoxes


Auteur : Flammarion Camille
Ouvrage : La précession des équinoxes La précession des équinoxes d’Hipparque aux Tables Alphonsines par Pierre Duhem
Année : *

Lien de téléchargement : Flammarion_Camille_-_La_precession_des_equinoxes.zip

La précession des équinoxes fait varier de concert, chaque année, la position de toutes les étoiles sur la sphère céleste. Ce mouvement n’appartient pas au ciel, mais à la Terre. On sait qu’il est dû à l’action attractive du Soleil et de la Lune sur le renflement équatorial de notre planète, et que cette action fait décrire à l’axe du globe terrestre un petit cercle décrit en 25.765 ans autour du pôle de l’écliptique. Dans cette révolution, le prolongement idéal de l’axe du globe, c’est-àdire le pôle de l’équateur, marche sur la sphère céleste en décrivant un cercle de 47 degrés, et rencontre successivement des étoiles plus ou moins brillantes, qui prennent tour à tour le nom d’étoiles polaires. Il y a 3.200 ans, c’est l’étoile k du Dragon qui était la plus proche du pôle ; il y a 4.725 ans, c’était l’étoile a de la même constellation. Il y a 14.000 ans environ, c’était la brillante Véga, qui reviendra de nouveau polaire dans 12.000 ans environ. Nous avons cherché les traces qu’elle a laissées dans l’histoire. Ce sont là, en effet, les seules dates sûres que les historiens puissent revendiquer pour les anciennes civilisations. Mais il est un point d’Astronomie pratique dont on a souvent l’occasion de s’entretenir, et dont on n’a pas les éléments sous la main : c’est la distance actuelle qui sépare réellement l’étoile polaire du pôle vrai. Une carte de cette région du ciel étant intéressante à plusieurs titres, nous nous sommes occupés, M. Barnout, astronome amateur, et moi, de la construire par l’observation, et nous pensons que sa publication peut être utile. Si tous les points du ciel sont dignes de fixer l’attention des hommes, le pôle du monde, sans être plus remarquable que les autres, se trouve cependant dans des conditions si particulières, que l’on ne peut s’empêcher de le considérer séparément. En effet, tandis que tous indistinctement sont doués d’un mouvement qui leur fait parcourir le tour de la sphère en vingt-quatre heures, lui seul reste immobile. Il est invisible, comme chacun sait : mais on peut marquer exactement sa position, et une étoile assez brillante et très visible à l’oeil nu, la Polaire, ou a de la Petite Ourse, passe généralement pour marquer l’emplacement qu’il occupe. La queue de la Petite Ourse s’enroule autour du pôle et fait tourner l’animal autour de ce point comme pivot. ...

856 reads

Books

You might also like

Wilson Colin - Rudolf Steiner

Author : Wilson Colin Title : Rudolf Steiner The man and his vision Year : 1985 Link download :...

Continue reading

Steiner Rudolf - Staying connected

Author : Steiner Rudolf Title : Staying connected How to continue your relationships with those who...

Continue reading

Civilta Cattolica - The jewish question in Europe

Author : Civilta Cattolica Title : The jewish question in Europe The causes, the effects, the...

Continue reading



Donate


Balder Ex-Libris
Review of books rare and missing


Balder Ex-Libris