Heulhard Arthur - Le mensonge chrétien


Auteur : Heulhard Arthur (Heulhard Octave Louis)
Ouvrage : Le mensonge chrétien (Jésus-Christ n'a pas existé) Le Charpentier Le Roi des Juifs Les marchands de Christ Le Saint-Esprit Le Gogotha L’évangile de Nessus Les évangiles de Satan Les évangiles de Satan (2e partie) Les évangiles de Satan (3e partie) Bar-Abbas Le Juif de rapport
Année : 1908-1910

Lien de téléchargement : Heulhard_Arthur_-_Le_mensonge_chretien.zip

Tome 1. - Le charpentier. Au lecteur. Le masque tombe, rien n'en reste, L'homme même s'évanouit. Au commencement du quatorzième siècle de l'ère romaine, un Scythe, né plus près de Saïtapharnès que d'Anacharsis, eut une idée sublime. Ce Scythe était moine au service de l'évêque de Rome et s'appelait Denys. Ce Denys fît une chose à quoi on reconnaît les grandes âmes : il sauta sur la clepsydre qui marquait les jours depuis la fondation de Rome, la cassa, jeta les morceaux dans le Tibre, la remplaça par le sablier de l'Église, effaçant d'un coup cinq cents ans de l'histoire dont plus des deux tiers appartenaient en propre au paganisme, et déclara qu'il fallait compter le temps à partir de la Nativité de Jésus. On en conclut que Jésus était né. Ce Scythe fît, à lui seul, plus que n'avaient fait tous les Pères. Il n'y eut bientôt plus qu'une ère au monde, celle de la Naissance de Jésus. Après quoi d'autres moines pourvurent à l'histoire comme Denys venait de pourvoir à la chronologie. D'autres Denys comblèrent ces cinq cents ans par d'autres faux ! On avait déjà refait cinq ou six fois les Evangiles pour donner un corps à Jésus, les refaire de nouveau était difficile. Suivre le comput des Eglises juives qui fixaient la Nativité du crucifié de Pilate à 739, c'est précisément ce qu'il s'agissait d'éviter à cause des conséquences. Suivre celui d'Ethiopie qui proposait 746, c'était se rapprocher encore trop de ce qu'on voulait fuir. Adopter la date de 760 qu'on avait glissée par fraude dans Luc, c'était afficher sur toutes les murailles une imposture qui n'y aurait pas tenu, tant elle était percée à jour. Denys prit Dieu à témoin qu'on devait choisir l'an de Rome 754 comme point de départ de l'Incarnation, et, l'ignorance aidant, on ne douta plus que Jésus n'eût existé, — surtout lorsqu'on risqua sa vie à soutenir le contraire. La date de 754 n'était pas moins fausse que celle de 746, mais elle était moins décriée que celle de 760. On a dit pour excuser Denys qu'il s'était trompé de quatre ou cinq ans ; Denys ne s'est pas trompé, il a menti par ordre et encore plus par intérêt. L'invention de Denys — qu'on a bien tort d'appeler le Petit, car c'est le plus grand de tous ses homonymes — introduisit la Nativité dans les faits acquis à la science, mieux que cela certifiés par une tradition ininterrompue. Gomment nier l'existence d'un homme dont le premier acte avait été pour ainsi dire de donner son nom à une Ere ? Nous venons ici, avec les moyens malheureusement faibles dont la vérité dispose, jeter bas dans l'esprit des honnêtes gens ce long édifice de fourberie et de duplicité. Le nom réel de l'Ere chrétienne, c'est l'Erreur christienne, et on pourrait le lui conserver dans l'avenir, car s'il faut détruire le mensonge, il ne faut jamais en effacer les preuves : elles servent à en éviter de nouveaux. Le mensonge dans les mots, le mensonge dans les faits, le mensonge dans les sentiments, nous allons en avoir d'innombrables exemples. Mais le mensonge installé dans le temps ! Avais-tu prévu cela, ô Créateur ? Jusqu'à ce qu'il n'y ait plus moyen de faire autrement, je date ici d'après l'ère de la fondation de Rome, en bon Occidental, en bon Latin, en bon Français. Et toutes les fois que, vaincu par l'usage, j'en suis réduit à employer l'ère vulgaire, je l'appelle Erreur christienne. C'est le nom qu'elle devrait porter dans l'enseignement, et il est scandaleux qu'un moine scythe du sixième siècle de l'Erreur christienne soit encore aujourd'hui l'arbitre de la chronologie appliquée à l'histoire : faire usage de faux, c'est s'associer au faussaire. La date de Denys n'est pas seulement fausse par elle-même, elle est contraire aux Ecritures canoniques : il n'y a qu'une seule indication de date dans l'Evangile, elle est selon la chronologie consulaire. ...

393 reads


You might also like

News

Updates are only available to donors. To make a donation please go to this page : Donate You will...

Continue reading

Brasey Edouard - Enquête sur l'existence des fées et des esprits de la nature

Auteur : Brasey Edouard Ouvrage : Enquête sur l'existence des fées et des esprits de la nature...

Continue reading

Visotzky Burton L. - Aphrodite and the rabbis

Author : Visotzky Burton L. Title : Aphrodite and the rabbis How the jews adapted Roman culture to...

Continue reading

La Huitième croisade

Auteur : Officier d’état-major britannique Ouvrage : La Huitième croisade Libres révélations d’un...

Continue reading

Klassen Ben - Race et raison

Auteur : Klassen Ben (Bernhardt Klassen) Ouvrage : Race et raison n°309 Interview par Tom Metzger...

Continue reading

Kling Anne - FN tout ça pour ça

Auteur : Kling Anne Ouvrage : FN tout ça pour ça La très étonnante évolution du Front National...

Continue reading

Grimault Jacques - Le mystère Kheops

Auteur : Grimault Jacques Ouvrage : Le mystère Kheops Le plus étrange édifice du monde Année : 2017...

Continue reading

Bulwer-Lytton Edward - La Race future ou la race à venir

Auteur : Bulwer-Lytton Edward George Earle Ouvrage : La Race future ou la race à venir Année : 1871...

Continue reading

Bouysse Grégory - Encyclopédie de l'Ordre Nouveau Volume 1

Auteur : Bouysse Grégory Ouvrage : Encyclopédie de l'Ordre Nouveau Volume 1 Histoire du S.O.L, de...

Continue reading




Balder Ex-Libris
Review of books rare and missing


Balder Ex-Libris